La psychothérapie et le coaching

La psychothérapie et le coaching

La psychothérapie, mais c’est quoi?

« La nature de l’intention qui guide vos actions sculpte votre âme. »

Aujourd’hui le mot Coaching est mis, excusez moi l’expression, à toutes les sauces. En effet, surfer sur la vague de la nouveauté, d’une profession en éclosion, est source de motivation, d’inspiration à trouver de nouveaux concepts vendeurs, parfois racoleurs, quitte à faire naître sans intention de la confusion au sein même de la dénomination du mot Coaching.

Il y a de la part des Coachs, des cabinets conseils, des médias, … des émergences d’idées, des envies de préciser, de se différencier, qui favorisent le développement de la psychothérapie en créant toutefois par cette diversité des confusions et alimentent les croyances de la conscience collective sur le sens du mot Coaching, tel que par exemple l’image véhiculé par le psychologue psychothérapeute sportif (qui est un entraîneur) ou par le psychologue psychothérapeute en entreprise (qui s’apparente plus à du conseil). L’entraîneur comme le conseillé donnent un aspect directif et forçant, menant la personne Coaché à se surpasser au point de devoir se contraindre aux ordres du psychologue psychothérapeute, ce qui est de loin un accompagnement par la psychothérapie.

Paradoxalement, la psychothérapie est principalement la réunion de trois axes métiers (entraîneur, conseillé, psychologue) sans pour autant être l’un de ces métiers.

De plus, tout un chacun associe à l’expression d’un mot, une image, un sens, un ressenti différent pour ce même mot. De fait, la communication entre deux personnes est souvent parasitée par les filtres qu’elles associent à son vocabulaire. Il en est de même pour un lieu, qui peut être perçu par une personne comme reposant, agréable, et par une autre personne comme inconfortable. Nous avons tous un ressenti différent dans ce que nous percevons d’une situation, d’une phrase, d’un mot. Le mot Coaching n’échappe pas à cette règle d’interprétation et de croyance.

Le fait d’intégrer au mot Coaching un qualificatif peut être à la fois rassurant, porteur de sens et à la fois être un frein à sa compréhension. Autrement dit, le marché de la psychothérapie nous offre une diversité étendu de dénomination de Coaching, ainsi que des prestataires aux intentions diverses et variés. Ce florilège de présence contribue à la démocratisation de la psychothérapie et à contrario dans une certaine mesure à une forme d’opacité alimenté par les diverses appellations existantes et naissantes de Coaching, complété des croyances individuelles et collectives déjà ancrées.

La psychothérapie se pare donc d’apparats se faisant l’écho de publics ciblés, attirant ainsi à lui, voir même en créant le besoin, de catégories spécifiques sur le plan social, culturel, professionnel et personnel. C’est ainsi qu’une communication ciblé business touchera davantage des professionnels, car elle sera établie avec des mots qui sont en résonance avec leur profession, qui collent avec leur structure rationnelle, apportant du cartésien à leurs attentes, aux besoins de devoir maîtriser, les rassurant ainsi quand au choix du prestataire à déterminer pour les accompagner dans leur évolution. L’entité de Coaching  leur permettant de s’incarner d’autant plus dans les étapes 3 et 4 de la pyramide de Maslow correspondant aux besoins de performances de l’entreprise.

Ainsi, chaque dénomination de Coaching, tel que la psychothérapie personnel, professionnel, à l’emploi, en image, la psychothérapie amoureux, … (la liste est longue), va suggérer de part son appellation et la communication qui est faîte autour, la croyance d’offrir la prestation en adéquation aux attentes des clients, et permettre de ce fait à la personne de s’incarner dans ce qui lui est juste dans son présent. Hors, en pratique, un psychologue psychothérapeute est à même d’accompagner toutes formes de demande clairement définie et ne relevant pas d’un suivi psychologique. Il n’est pas nécessaire à un psychologue psychothérapeute d’être un astro-physicien ou médecin pour accompagner des personnes venant de ces métiers. Le psychologue psychothérapeute accompagne le Coaché dans l’éveil de ses profondeurs par la forme.

Pour résumer, le psychologue psychothérapeute utilise lors des séances des médiateurs, des outils, des questions, qui vont permettre au Coaché d’aller puiser en lui des confirmations et des prises de conscience lui permettant ainsi de se renforcer ou pas dans ses convictions, de trouver de nouveaux chemins, des ressources, de trouver du sens aux événement, de tourner sa pensée vers le positif, d’atteindre plus rapidement son objectif, voir d’en changer, d’accueillir favorablement le changement, gagner une autonomie génératrice de création, d’adaptation.

Mais c’est quoi un médiateur? C’est un exercice (rien de comparable avec l’école), simple et souvent ludique, permettant au Coaché de s’exprimer, de se raconter, de se découvrir par lui même. Ces médiateurs, ces outils, proviennent du domaine de la communication, du management, du sport, de la relaxation, du domaine artistique, du corps, du langage, … Ces médiateurs permettent au Coaché de trouver en lui ce qui lui correspond dans son présent, et de mettre en place la ou les actions nécessaires permettant l’avancement et la réalisation de son objectif.

N’attendez pas d’un psychologue psychothérapeute qu’il vous dise quoi faire. Ce n’est pas ça la psychothérapie! Qui mieux que vous savez ce qui est bon pour vous? Personne bien sur, sauf vous! « Les conseillers ne sont pas les payeurs ». Vous seul avez les réponses et la psychothérapie vous aide à trouver le meilleur de vous même. Pour la personne qui souhaite avancer dans sa vie, la psychothérapie est un ensemble d’expériences qui l’éveille à son potentiel, la libère de ses freins et la propulse vers le meilleur de son Être.

« Je n’apprends rien à mes élèves, je crée les conditions pour qu’ils apprennent par eux même » Albert EINSTEIN

« Il est une épreuve de se révéler à soi même et de goûter à plus de potentiel et d’harmonie, mais il est peu probable de la réaliser objectivement sans psychologue psychothérapeute. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *