Le massage et notre rapport au corps

Le massage et notre rapport au corps

Quel regard porté sur l’éloignement corporel des êtres humains ?

Dans le massage, nous sommes dans un besoin viscéral humain, c’est le premier rapport que nous avons instauré au monde, c’est le premier contact que nous avons constitué avec quelqu’un qui nous était extérieur qui était notre mère. Ces premières relations sont les moments où l’être humain emmagasine de la tendresse et de l’émotion. La peau est un marquer incroyable, c’est un outil de mémoire fabuleux qui protège et délimite l’individu du monde extérieur.

Mais certaines personnes peuvent être blessées dans leur chair et n’ont pas reçu ce capital bien-être pour se constituer une peau suffisamment protectrice. En effet, lorsque nous avons des vécus douloureux qui ont marqué notre histoire à un moment donné, il se peut que des zones précises du corps (voir l’intégralité de notre enveloppe corporelle) soit perturbées et supportent mal le toucher, la peau devient extrêmement sensible.

Dans ces conditions spécifiques, le premier travail à faire est d’essayer de comprendre que tant que l’individu ne se pacifiera pas dans le rapport à son vécu et à ses émotions, quel que soit son histoire singulière (car des souffrances ont pu être terrible), le corps conservera ce rapport douloureux à la peau et n’acceptera pas d’être touché.

La rencontre des peaux : est-ce que notre peau parle à notre insu ?

La peau est un support de communication qui a été la première limite que nous avons mise en place avec le monde extérieur, c’est à travers les perceptions de notre peau et du toucher que nous avons commencé à nous approprier des informations, à ressentir le monde, à ressentir l’attitude et l’attraction ou non que nous eussions avec l’autre.

La peau capte, elle reçoit et absorbe de nombreux champs informationnels : avoir quelqu’un dans la peau n’est pas une expression anodine. Cette enveloppe corporelle est bien plus qu’un support inerte, elle est notre lien émotionnelle et affectif au monde.

Quels sont les messages à détecter en regardant une peau ?

Une peau qui génère un exéma, qui provoque des réactions épidermiques, une peau qui parle de nous, une peau qui cherche à nous aider, qui cherche à évacuer quelque chose ou à transmettre un message. Il est important d’être attentif aux symptômes de la peau qui peut-être parle de nous et de notre vécu singulier.

Une peau peut également exprimer la mise à distance des territoires, il existe de nombreuses souffrances de la peau qui peuvent avoir cette fonction de barrière avec l’autre : la pathologie du psoriasis, l’exéma ou le vitiligo qui font que la personne devient intouchable. Il y a cet aspect quasi lépreux, l’individu place un mur avec l’autre. Nous pouvons interpréter ces maladies de peau comme la carence d’un toucher primaire qui n’a pas été adapté dans l’histoire de la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *