Qu’est-ce que la psychanalyse ?

Qu’est-ce que la psychanalyse ?

C’est une discipline fondée par le Docteur Sigmund Freud qui la définit comme étant une étude de la signification des comportements inconscients.

La cure psychanalytique est une expérience de la parole par libres-associations. La libre-association consiste à dire toutes ses pensées, tout ce qui passe par la tête, sans considérations morales, philosophiques, religieuses

Psychanalyse active

« Connais-toi toi-même« . Socrate

– Qu’est-ce que la psychanalyse ?

C’est une discipline fondée par le Docteur Sigmund Freud qui la définit comme étant une étude de la signification des comportements inconscients.

La cure psychanalytique est une expérience de la parole par libres-associations. La libre-association consiste à dire toutes ses pensées, tout ce qui passe par la tête, sans considérations morales, philosophiques, religieuses

Le but ultime de la cure psychanalytique est d’aboutir à « la récupération de ses facultés d’agir et de jouir de l’existence ». Le principe de la psychanalyse est de faire surgir nos pensées inconscientes enfouies au plus profond de notre esprit, des pensées qui entrent en conflit avec nos pensées conscientes. Il s’agit d’explorer jusqu’aux sources de la souffrance, de modifier profondément les processus mentaux, d’atteindre ces pensées inconscientes contre lesquelles l’esprit a appris à se défendre ; en un mot il s’agit de diminuer les conflits internes et les sentiments inconscients de culpabilité liés à ces conflits.

– Pourquoi est-elle active ?

En psychanalyse dite « active » l’analysant est soumis à la règle des associations libres soit en face à face avec l’analyste, soit étendu sur un divan ; il enchaîne des idées les unes avec les autres, évoque des rêves, des souvenirs et, guidé par l’analyste, il essaie de retrouver les émotions qui accompagnent ces souvenirs.

C’est à partir de la façon dont tous ces éléments s’associent les uns aux autres, comme les différents maillons d’une longue chaîne, que s’effectue l’accés aux pensées inconscientes et aux fantasmes inconscients et qu’ont lieu les prises de conscience par l’analysant qui peut, enfin, s’expliquer, comprendre ses comportements présents, et éventuellement les modifier.

Alors que la pratique passive de la psychanalyse implique que l’analysant trouve seul sa voie sans que l’analyste lui fournisse les moyens d’y parvenir, la pratique active de la psychanalyse implique une relation d’alliance entre l’analysant et l’analyste, alliance de la forme (le savoir de l’analyste) et du fond ( le savoir de l’analysant) ; l’analyste transmettant à l’analysant les moyens d’utiliser son savoir pour éclairer sa démarche.

– Pourquoi est-elle de courte durée ?

C’est la pratique participative qui en diminue la durée. L’analyste est actif, il représente un guide pour l’analysant et son principal outil est l’écoute active qui s’exerce dans une relation de confiance et d’authenticité. Il répond à la demande de l’analysant et lui permet de s’exprimer de façon autonome et en toute liberté.

Psycho généalogie

« La plupart de nos choix, qu’ils soient professionnels, affectifs, culturels ou autres, sont influencés par ce que nos ascendants ont vécu. »

C’est une approche thérapeutique qui permet de mieux comprendre sa personnalité car elle ouvre le monde de ses ancêtres, de ses origines.

Elle permet de découvrir secrets de famille, fautes cachées, non-dits toxiques pour les générations suivantes. Le principe est donc de découvrir chez nos aïeux les événements qui pourraient avoir une résonnance avec nos propres problèmes.

* Influence des contextes socio-culturels sur le psychisme.
* Relations parents-enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *