Se faire des bisous pour aller mieux

Se faire des bisous pour aller mieux

French Kiss 

La France est le pays où l’on s’embrasse le plus. Se faire la bise est une habitude typiquement française et nous sommes également internationalement connus pour notre fameux « french kiss ». Les bébés français sont aussi les bébés les plus embrassés.

Il existe plusieurs types de baisers, de la bise amicale, au baiser affectueux, en passant par le baiser langoureux. Leur point commun est d’avoir de nombreuses vertus.

En effet, les études scientifiques montrent que s’embrasser réduit le stress et permet d’évacuer l’anxiété. De plus, le baiser comporte de nombreux bénéfices sur les maladies cardio-vasculaires.

Embrasser fréquemment son bébé pendant l’allaitement a des effets positifs sur celui-ci qui se déroulera plus facilement, le bébé pleurera moins, têtera mieux et souriera plus. Les études montrent aussi que les bébés les plus souvent embrassés ont un meilleur développement, notamment un meilleur développement du langage.

S’embrasser souvent renforce la sérénité et l’attachement 

Au sein du couple, s’embrasser souvent renforce la sérenité et l’attachement des deux partenaires. Les couples qui s’embrassent beaucoup sont aussi ceux qui ressentent le plus de satisfaction dans leur vie quotidienne, qui ont les meilleurs bilans sanguins et qui vivent le plus longtemps.

Les baisers sont de bons anxiolytiques gratuits et sans effets secondaires (du moins sans effets non souhaités et gênants). Le fait d’être concentré sur son activité labiale permet au sujet anxieux de repousser son anxiété, de se détendre et d’être davantage capable par la suite de trouver des solutions à ses problèmes. Les baisers ont également d’étonnants effets positifs sur les allergies au pollen.

En fait, s’embrasser est un contact physique particulier qui permettrait très certainement de produire de la sérotonine, ce neuromédiateur si important dans la régulation de l’humeur.

Par ailleurs, outre le pouvoir hautement érotique et excitant d’un baiser langoureux et passionné, il permet également de brûler deux fois plus de calories qu’une activité dite « normale » et permet d’augmenter la capacité respiratoire. Et c’est finalement beaucoup plus sympathique qu’une séance de cardiotraining au gymnase club.

La psy que je suis ne peut donc que vous encourager à pratiquer cette activité, de façon régulière et intensive. C’est bon pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *