Recherches et législations sur le CBD

Recherches et législations sur le CBD

Le cannabidiol (CBD) ! Vous en avez peut-être déjà entendu parlé dans les médias, à la TV, à la radio ou sur les réseaux sociaux ?

Pour information, sachez que le cannabidiol (CBD) fait partie de la famille des phytocannabinoïdes naturels présents dans la plante Cannabis sativa. Le CBD est souvent associé au cannabis et à ses effets récréatifs. Pour autant, le CBD ne génère aucune euphorie contrairement au cannabis contenant du delta-9-tétrahydrocannabinol (THC).

Des législations différentes selon les pays

Dans de nombreux pays, y compris le Royaume-Uni, il existe une disponibilité non autorisée de produits contenant du CBD, des huiles et capsules aux chewing-gums, menthes, boissons gazeuses, gommes et gels de lubrification intimes.

En France, la législation est différente et je vous invite à consulter les sites officiels sur le sujet :

D’autre part, le CBD n’a démontré aucun potentiel d’abus ou de dépendance et est considéré comme bien toléré avec un bon profil d’innocuité, selon un rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Depuis janvier 2019, l’Union européenne (UE) a classé le CBD comme un nouvel aliment, ce qui implique qu’avant 1997, la consommation était insignifiante. Chaque pays a mis en place la réglementation du CBD différemment.

Comment expliquer la popularité du CBD ?

La popularité du CBD peut s’expliquer en partie par un nombre croissant d’émissions de TV, de documentaires, d’articles de presse et d’études cliniques indiquant une gamme d’avantages potentiels pour la santé.

Sur le plan médical, des études suggèrent que le CBD pourrait diminuer ou traiter des symptômes de santé mentale et des conditions neurologiques comme l’anxiété, les troubles anxieux sociaux, la phobie sociale, la schizophrénie, les conduites addictives et l’épilepsie. Ces troubles de santé mentale sont souvent comorbides et comprennent d’autres symptômes que le CBD pourrait aider, par exemple le sommeil et les troubles cognitifs.

D’autres études portant sur des affections générant une douleur chronique chez les patients (voir notre article sur les effets analgésiques du CBD), ont révélé que le cannabidiol pouvaient soulager la douleur chronique, l’arthrite et les douleurs articulaires. En outre, les enquêtes auprès des utilisateurs de CBD ont rapporté des effets sur la diminution du stress, la relaxation et l’amélioration du sommeil.

Ainsi, il y a une forte augmentation de l’intérêt pour le CBD, comme souligné ci-dessus cela est en lien avec le nombre d’études médicales sur ses effets physiologiques et psychiques. Pourtant, il est clair que les scientifiques, les médecins et les gouvernements n’étaient pas préparés à l’augmentation rapide de l’utilisation du CBD.

La confusion réglementaire, ainsi que le battage médiatique récent, ont rendu difficile pour la plupart des gens de comprendre la véritable nature du CBD. Le fait d’être classé à la fois comme un médicament et un complément sous certaines formes, tandis qu’une substance illégale sous d’autres conduit à la confusion et à la frustration potentielle des consommateurs et des patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *