Le cannabidiol (CBD) et le traitement des addictions

Le cannabidiol (CBD) et le traitement des addictions

Comme vous le savez, je me passionne en ce moment pour les propriétés du cannabidiol (CBD) qui peuvent avoir un rôle intéressant dans le traitement de plusieurs pathologiques, mentales et physiologiques.

La plupart des informations que je relaye sur mon blog traite des recherches et des études menées sur les effets du CBD au niveau pharmacologique et neurobiologique. Bien entendu, toutes les propriétés du CBD sont relatées ici, en tenant compte des résultats d’expériences cliniques réalisées sur des animaux. La plupart du temps, les chercheurs en laboratoire utilisent des rongeurs ou de petits animaux pour réaliser leurs tests.

Aujourd’hui, je souhaite vous partager un autre potentiel thérapeutique du cannabidiol, le CBD pourrait avoir des effets bénéfiques dans la prévention des rechutes pour les personnes souffrant d’addictions (dépendance à l’alcool, toxicomanie, etc).

Déjà la fois dernière, je vous parlais des propriétés du CBD dans le traitement de l’anxiété et des troubles de l’humeur, voici les derniers articles publiés sur mon blog :

Le CBD et le traitement de la toxicomanie  

Dans cette étude, les chercheurs relatent les propriétés du cannabidiol (CBD), le principal constituant non psychoactif du Cannabis sativa, pour son potentiel thérapeutique dans le traitement des troubles neurologiques et psychiatriques.

Récemment, le CBD a également été exploré pour son potentiel dans le traitement de la toxicomanie. Les troubles liés à l’usage de substances sont des affections récurrentes chroniques et le risque de rechute persiste pour de multiples raisons, notamment le besoin impérieux induit par des contextes de consommation de drogue, la sensibilité au stress, une anxiété élevée et une altération du contrôle des impulsions.

Ici, les chercheurs ont évalué le potentiel « anti-rechute » d’une préparation transdermique de CBD dans des modèles animaux de recherche de drogue, d’anxiété et d’impulsivité.

Le cadre expérimental de l’étude sur le CBD

Des rats ayant des antécédents d’auto-administration d’alcool ou de cocaïne ont reçu du CBD transdermique à intervalles de 24 h pendant 7 jours et ont été testés pour le contexte et la réintégration induite par le stress, ainsi que pour l’anxiété expérimentale dans le labyrinthe surélevé.

Les effets sur le comportement impulsif ont été établis à l’aide d’une tâche d’actualisation du délai après la récupération d’un régime d’intoxication alcoolique induisant une dépendance de 7 jours. Le CBD a atténué la recherche de drogue induite par le contexte et induite par le stress sans tolérance, effets sédatifs ou interférence avec un comportement motivé normal. Après l’arrêt du traitement, la réintégration est restée atténuée jusqu’à ≈ 5 mois, bien que les taux plasmatiques et cérébraux de CBD ne soient restés détectables que pendant 3 jours.

Le CBD a également réduit l’anxiété expérimentale et empêché le développement d’une forte impulsivité chez les rats ayant des antécédents de dépendance à l’alcool. Les résultats fournissent une preuve de principe soutenant le potentiel du CBD dans la prévention des rechutes selon deux dimensions : des actions bénéfiques dans plusieurs états de vulnérabilité et des effets durables avec seulement un traitement bref.

Posted in CBD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *