Être moins exigeant avec soi et s’autoriser à faire des erreurs

Être moins exigeant avec soi et s’autoriser à faire des erreurs

Depuis quelques mois, je publie des billets d’humeur dans lesquels je vous partage mes conseils et d’autres façons de penser. Aujourd’hui il me parait nécessaire de vous parler du droit à l’erreur, vous donnant la possibilité d’être moins exigeant avec vous-même et donc, de faire baisser la pression qui pèse sur vos épaules.

Comment faire baisser la culpabilité ?

Échec, erreur, culpabilité, critique interne…autant de tourments psychologiques qui peuvent gâcher toute la détente des vacances. Apprenez à vivre avec eux et traitez-les comme des informateurs, pas comme des tueurs.

Vous avez probablement entendu cent fois que l’échec, l’erreur sont des leçons. Ils ont du sens lorsque vous apprenez d’eux et lâchez prise.

Cependant, nous répétons plusieurs fois certaines erreurs. Apparemment, nous avons besoin de tant de fois pour nous améliorer. L’échec, l’erreur est l’information que la phase d’exercice se poursuit. Et c’est tout. Vous avez besoin d’un peu plus de temps et de pratique. Et c’est tout.

Ne vous jugez plus !

Arrêtez d’être si formel tout le temps et arrêtez de vous adapter à la situation. Libérez votre part infantile. Abandonnez-vous, faites des choses qui vous rendent heureux, riez beaucoup, agissez spontanément. Si vous avez fait une gaffe, soutenez-vous, ne vous grondez pas. Traitez-vous comme si vous traitiez votre enfant bien-aimé.

Commencez dès maintenant. 

Prenez soins de votre sommeil !

Je pourrais écrire pendant des heures sur les bonnes qualités de la respiration, du développement spirituel. Comme je me rends compte qu’il existe différentes façons de mettre cela en œuvre, je suggère de commencer par améliorer la qualité de votre sommeil. Une personne bien reposée peut faire plus, plus volontiers, avec plus de confiance.

Dormez autant d’heures que votre corps en a besoin. Si vous souffrez d’insomnie et que vous vous réveillez la nuit, demandez de l’aide. Les solutions que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui : quelques heures avant d’aller vous coucher, ne pas utiliser d’ordinateur ni de téléphone portable, acheter un réveil au lieu d’utiliser le téléphone comme réveil, grâce auquel vous limiterez les contacts soir et matin avec le téléphone, ne pas consulter les e-mails du travail avant d’aller se coucher.

Dormir dans un endroit bien sombre, dîner léger, lire avant d’aller vous coucher. Si vous êtes attaqué par des pensées, notez-les dans un cahier avant de vous endormir, écoutez la relaxation des guides, étreignez-vous. Évitez un verre de vin tous les soirs pour une bonne nuit de sommeil.

Réduisez la douleur avec du CBD

L’utilisation du CBD pour traiter la douleur est courante. Le plus souvent, des agents topiques, des huiles et des extraits sont utilisés à cette fin. Le CBD soulage l’inflammation, ce qui le rend particulièrement efficace pour les maladies chroniques.

Le CBD a également réussi à soulager la douleur associée à la fibromyalgie et au traitement du cancer. C’est une alternative prometteuse aux drogues telles que les opioïdes, qui sont sujettes à la dépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *